Maternité

La douce mélodie du quotidien de maman

la douce melodie du quotidien de maman10
 Encouragement face à l'épuisement maternel
 

 Cher journal,
7 h 30 : le réveil sonne.
Une nouvelle journée s'offre à moi. La cadence effrénée commence.
Réveiller les petits, préparer le petit déjeuner, échanger quelques mots avec mon mari, se préparer en 10 minutes, vérifier les goûters, engloutir ma tasse de café, pas le temps pour un vrai repas ! Rappeler aux enfants de se dépêcher.
Oups, je vais être en retard au travail !
Courir dans la voiture les cheveux encore décoiffés.
Arrivée au travail, une deuxième tasse de café s'impose. Ah, enfin une seconde de répit.
Et ça repart, boulot, boulot, boulot !
15 heures : c'est l'heure d'aller récupérer la petite à la garderie. Rentrer à la maison, passer du temps avec les enfants.
Oh ! il est déjà temps de préparer le souper. J'entends les enfants se disputer dans le salon, mais je décide de ne pas prêter attention. J'ai trop de choses à faire ! Il faut que je finisse ce repas.
Un peu de relève arrive enfin : mon mari emmène les enfants prendre leur bain. Puis vient le temps du repas. Autour de la table, nous échangeons quelques mots sur nos journées.
Pour les enfants, il est temps d'aller au lit. Mon mari leur lit une histoire pendant que je nettoie la cuisine, prépare les goûters du lendemain, range tous les jouets qui traînent.
Les enfants endormis, mon mari s'installe dans le canapé pour regarder notre série TV préférée. Épuisée, je m'affale dans ses bras et m'endors en me disant qu'il me racontera ce qui s'est passé dans la série demain.
Il y a des jours, je ne sers qu'à ça : changer des couches, faire le ménage, faire à manger, régler des disputes, s'occuper des uns et des autres, etc.
Une fois de plus, je n'ai pas eu une seule minute à moi. Ma vie semble parfois insignifiante. Personne ne semble prêter attention à moi. Finalement, je me demande ce que vaut le fait d'être mère.
Je suis juste fatiguée, épuisée, brûlée !!!
Angie

On parle peu de l'épuisement maternel et pourtant, c'est une réalité bien connue des mères. Il nous arrive ainsi de passer par ce moment de découragement où nous questionnons notre rôle et notre valeur. C'est ce qu'Angie décrit ici dans son journal intime.

Que nous soyons mères au foyer, mères ayant une activité professionnelle, mariées ou célibataires, le rôle de maman requiert sacrifice et dévouement quotidien. Souvent, ce rôle semble prendre toute la place, laissant peu de temps à la femme, l'épouse, ou la professionnelle en nous. Et ce déséquilibre peut nous conduire à développer de la frustration. De plus, la société moderne et industrialisée tend à valoriser l'activité professionnelle au détriment des valeurs familiales, ce qui peut nous conduire à considérer notre dévouement comme « peu de choses ». Ainsi, en plus de la fatigue, nous pouvons être affectées par le manque de valorisation personnelle. Lorsque nous perdons notre motivation, nous perdons notre vision. La raison pour laquelle nous faisons les choses est ce qui donne vie à ce quotidien.

C'est pourquoi je voudrais ici apporter une réflexion personnelle qui m'a fortifiée : lors d'une période difficile de ma vie de maman, j'ai réalisé qu'être mère est un ministère.

Cette affirmation peut paraître audacieuse, mais pour la comprendre il nous faut revenir à l'étymologie du mot diakonia, traduit par ministère dans la bible. Dans l'épître aux Éphésiens, ce mot est utilisé pour décrire les différents ministères donnés à l'église. Dans ce contexte, il signifie « le service de ceux qui proclament l'évangile parmi les hommes ». Ce mot nous est familier, car c'est de lui que nous tirons le mot diacre (le service de ceux qui étaient chargés de préparer et apporter la nourriture aux tables).

Dans son acception la plus large, et c'est celle-ci que je veux retenir ici, diakonia signifie « le service de ceux qui répondent aux besoins des autres ». C'est dans ce sens qu'il est utilisé dans Luc 10.40, lorsqu'il nous est dit que Marthe était « occupée à divers soins domestiques ».

Répondre aux besoins de nos enfants, partager un amour inconditionnel qui donne sans compter, c'est là le service d'une mère envers ses enfants. Chaque mère exerce donc un ministère pour Dieu dans sa famille. En considérant notre quotidien depuis cette perspective, nous réalisons que lorsque nous bâtissons notre foyer, nous construisons un édifice pour la gloire du Royaume de Dieu.

Prendre soin des autres est un service cher au cœur de Dieu. Il se réjouit de nous voir revêtir l'amour sacrificiel, car en cela, nous témoignons de Christ, celui qui s'est donné pour nous. Ainsi, Dieu honore le don de soi, le dévouement dont nous faisons preuve à l'égard des nôtres, de l'église ainsi que de notre communauté.
Si vous traversez un temps de découragement dans votre maternité, je voudrais partager avec vous mon antidote de coach pour contrer la lassitude et la morosité maternelle.

C'est ce que j'appelle le défi « 4 O ». Chaque semaine, je me donne un objectif à réaliser. Au bout d'un mois, après avoir réalisé mes 4 Objectifs, je m'offre quelque chose pour me féliciter et je recommence le mois d'après. Cela m'aide à garder une certaine motivation toute l'année. En détail, voici le défi 4 O. !

Objectif semaine 1 : s'accorder un temps personnel
Pour se faire, identifiez quel est votre besoin majeur. Comment vous sentez-vous en ce moment ? Selon votre réponse, accordez-vous un temps personnel qui viendra combler votre besoin actuel. Si vous vous sentez fatiguée, offrez-vous une grasse matinée. Si vous vous sentez seule, visitez une amie. Si vous avez besoin de passer du bon temps, pourquoi ne pas organiser une sortie entre mamans ? Si vous vous sentez triste, il peut être temps de consulter un conseiller. Dans tous les cas, répondez à vos besoins, ne les ignorez pas !

Objectif semaine 2 : mettre de la fantaisie dans le quotidien
Avec un peu de créativité, détournez une activité banale en quelque chose d'exceptionnel. Pour le repas ce soir, sortez votre plus belle vaisselle comme s'il s'agissait d'une occasion spéciale. Ou bien transformez les courses en chasse au trésor : l'enfant qui ramène le plus d'articles de la liste de courses remporte un trésor. Faites le ménage en réalisant un concours « avant - après » : attribuez à chaque membre de la famille un espace de la maison à nettoyer, puis encouragez chacun à faire de son mieux pour rendre l'endroit impeccable. Prenez une photo des pièces avant et après qu'elles ont été nettoyées. Comparez les photos puis décidez en famille du vainqueur que vous féliciterez avec un diplôme ou une médaille. J'aime me rappeler que les corvées peuvent être drôles. Il y aura toujours des tâches à accomplir, alors autant les faire dans la joie !

Objectif semaine 3 : choisir la bonne part
Cette semaine, soyons comme Marie (Luc 10.42) et choisissons de passer un moment au pied de notre maître. Dans le lieu secret, invitons le Seigneur à régner dans nos foyers et présentons-lui toutes nos situations. Puis, demandons-lui de renouveler nos forces afin d'être en mesure d'offrir à nos enfants une relation de qualité. Enfin, osons demander à Dieu de nous montrer comment aimer nos enfants et notre conjoint de façon spécifique, selon leur langage d'amour.
Prenez le temps de consigner par écrit tout ce que le Saint-Esprit vous révélera durant ce temps d'intimité.

Objectif semaine 4 : passer un temps de qualité avec chacun de mes enfants
Au milieu de nos emplois du temps chaotiques, il est difficile de trouver le temps d'être pleinement consacrés à nos enfants, un temps loin des soucis quotidiens, sans appareil électronique pour nous distraire, sans autre enfant pour attiser les rivalités. Cette semaine, allez à la piscine seule avec votre petit dernier, régalez votre aîné au restaurant, faites les magasins avec votre deuxième, etc. Éteignez votre cellulaire, écoutez vos enfants et créez des souvenirs mémorables en famille.

Puissiez-vous ainsi trouver un regain de force, une fraiche vitalité, et que chaque journée vous révèle sa beauté. Nous pouvons garder l'assurance que notre investissement quotidien auprès de notre famille suscite la joie de notre Seigneur.

Il y'a une beauté que seule la routine du quotidien révèle. Lorsque nous regardons au-delà de l'anodin, nous apercevons la gloire de Dieu, révélée dans le cœur d'une mère qui, chaque jour, se donne sans relâche. Comme une huile de joie offerte sur l'autel de la grâce, un sacrifice de bonne odeur. C'est le chant harmonieux d'un cœur persévérant, la douce mélodie du quotidien, celle qui vient ravir le cœur de Dieu.


Cynthia Alves est coach de vie et coach parental. Dotée d'un véritable don pour l'encouragement, elle aime aider et motiver chacun à réaliser son plein potentiel. Retrouvez la sur son site Internet www.cynthiaalves.com.


Tous droits réservés © 2017 Cynthia Alves. Utilisation autorisée