Créativité et culture

5 idées inspirantes pour lancer de nouvelles traditions de Noël

 

5 idées inspirantes pour lancer de nouvelles traditions de Noel
Comment faire de Noël un temps particulièrement significatif pour vous et votre entourage.

 

Souvent, quand on arrive vers le milieu du mois de décembre, les gens nous demandent : « Alors, tu fais quelque chose de spécial pour Noël ? »

Est-ce que parfois cette question vous pousse à vous arrêter pour y réfléchir ? 

Bien sûr, nous tenons à rassembler nos amis et notre famille pour célébrer ce temps. C'est évident. Mais puisqu'il s'agit de Noël, ne devrait-on pas le marquer d'une manière un peu différente par rapport à toutes les autres fêtes de l'année ? Et c'est parfois là que nous manquons d'inspiration.

Nous souhaitons en faire un moment plein de sens. Mais à quoi pourrait bien ressembler cette célébration particulière ?

Pour vous aider à trouver de bonnes idées, nous avons demandé à des employés de Focus on the Family Canada de nous partager certaines de leurs traditions familiales, leur manière unique de se retrouver avec famille et amis pour Noël.

Peut-être que vous y trouverez des idées nouvelles à essayer cette année !

Opération boites à chaussures – Dede

Dede et sa famille aiment démarrer la saison de Noël en préparant ensemble une série de boites à chaussures remplies de cadeaux pour des enfants de pays en voie de développement. « Nous avons une expression dans la famille qui dit : "Si tu peux te permettre d'acheter une nouvelle paire de chaussures, tu peux te permettre de remplir la boite." Voilà ce qui nous motive dans ce projet  annuel », explique Dede.

Au cours de l'année, Dede rassemble des objets pour remplir les boites à chaussures, cela est devenu une seconde nature pour elle qui fait cela depuis plus de vingt ans.

« Ça a commencé quand mes enfants étaient tout petits. C'était pour leur enseigner à se préoccuper de ceux qui ont moins et leur apprendre l'importance de partager. »

Maintenant que les enfants de Dede sont adultes, préparer les boites pour les enfants est devenu une véritable entreprise familiale qui inclut sa fille, ses petites filles et sa sœur qui vivent toutes à plus de quatre heures de route. Au mois de novembre, elles organisent une « fête des boites » qui s'étale sur toute une après-midi et une soirée. C'est avec beaucoup d'excitation que chacun amène ce qu'il a mis de côté durant l'année. Tout est mis en commun et il n'y a plus qu'à s'amuser à garnir les boites.

« Voir ces boites se remplir une à une nous donne tellement de joie, et puis c'est un merveilleux moyen de passer du temps ensemble, » explique Dede. « Nous avons toujours hâte de nous retrouver pour partager cette tradition familiale tellement spéciale qui marque pour nous l'entrée dans la saison de Noël. »

Tous en cuisine pour l'Avent – Jane

Les trois garçons de Jane sont tous de jeunes adultes indépendants maintenant et ils ne vivent plus avec elle. Il y a quatre ans, alors que Jane réfléchissait comment elle pourrait rassembler tout le monde pour célébrer le temps de Noël, elle a décidé d'essayer de mettre en place une journée cuisine en famille. Aujourd'hui, ce marathon culinaire en famille est devenu une tradition annuelle qu'aucun d'entre eux ne veut rater.

« Je voulais quelque chose de pratique, » raconte Jane, « mais qui ait à la fois du sens et qui marque l'entrée dans l'Avent pour notre famille »

« Un de mes fils est marié et les deux autres viennent avec leur petite amie. Tous travaillent ou font des études donc ils sont plutôt occupés. À la fin de notre journée-cuisine, ils repartent avec des plats préparés qui leur faciliteront ces semaines particulièrement chargées de l'année. Ils sont ravis. »

« Pour moi, le point fort est le fait de passer ces quelques heures avec mes enfants qui travaillent tous main dans la main. C'est plus calme que les temps que nous partageons entre le 24 et le 26 décembre où c'est souvent un peu la course. »

Alors que prépare généralement la famille de Jane ? « Nous préparons deux soupes, un plat mijoté, un gratin, souvent deux sortes de cookies et des roulés à la cannelle, » nous dit-elle. « Je fais toutes les courses, c'est mon cadeau de l'Avent pour mes enfants, mais c'est eux qui font le travail. Je m'assure que chacun participe aux différentes préparations pour qu'ils apprennent à tout faire. Tout le monde coupe les légumes, étale la pâte et prépare le glaçage. C'est fatigant, mais c'est aussi un moment très spécial à chaque fois. »

Le Grinch - Mark

Depuis plus de dix ans, la famille de Mark organise une fête annuelle de Noël qu'ils appellent affectueusement « Soirée Grinch ». Pour lui, sa femme et ses quatre enfants, le but est clair : ils veulent apprendre à connaitre les gens qui autrement resteraient en marge de leurs vies.

« Nous essayons d'inviter différents groupes chaque année, » explique Mark. « C'est une occasion de rencontrer nos voisins, les parents des amis de nos enfants et autre. Les gens qui font partie de nos vies, mais que nous ne connaissons pas réellement. »

« Ce n'est vraiment pas très sophistiqué. Mais les gens apprécient réellement. J'ai trouvé un costume du Grinch dans une vente de garage. Je l'enfile pour accueillir les gens à la porte. Ma femme met une perruque verte. Une année, elle avait même trouvé d'immenses faux cils verts pour pas cher. C'était très drôle. »

« Nous encourageons les invités à s'habiller aussi en vert et nous ne servons que de la nourriture verte : des fruits, du punch vert, des pâtisseries vertes. À part ça, on passe juste un bon moment tous ensemble et au cours de la soirée on regarde le classique dessin animé du Grinch. »

C'est facile à organiser et très drôle selon Mark. « Beaucoup de gens ont entendu parler de notre Soirée Grinch et ils commencent à nous en parler dès début décembre. Cela nous donne vraiment envie de continuer. »

La fête de Noël des tantes – Glennda

Glennda et ses sœurs aiment beaucoup la période de Noël et elles aiment le fait que c'est une occasion naturelle de renforcer les liens avec les enfants de la famille élargie.

« Nos neveux et nièces grandissaient et mes sœurs et moi on passait beaucoup de temps avec eux, » explique Glennda. « Mais quand leurs enfants sont arrivés, nos petits neveux et nièces, nous avons dû réfléchir à des moyens d'être en contact avec eux. Nous savions qu'il nous fallait nous montrer intentionnelles dans la relation, que si nous laissions cela aux circonstances, ils ne développeraient peut-être aucun lien réel avec nous. »

« Nous avons commencé par inviter les enfants chez nous pour quelques activités de Noël quand ils étaient tout petits. Et au départ c'était seulement pour une après-midi parce que nous ne savions pas trop comment les enfants réagiraient. Mais aujourd'hui, ils passent avec nous la journée entière et la nuit aussi, c'est notre soirée pyjama de Noël. »

« On appelle ça fête de Noël, mais en réalité, ce n'est rien de compliqué, » ajoute Glennda.

Pour les sœurs, c'est un moment spécial pour simplement apprécier la présence des enfants, les emmener manger à l'extérieur ou assister à un spectacle de Noël, puis rentrer à la maison pour faire des choses simples comme préparer des biscuits, découper des flocons de neige, faire des jeux de société ou du coloriage.

« Le plus grand a maintenant 16 ans, » nous dit Glennda « et il nous a demandé s'il pouvait arrêter de participer à la fête des "petits" pour avoir un moment spécial rien que lui et nous. »

Si le petit-neveu de Glennda fait cette demande, cela montre que la tentative des grand-tantes pour créer du lien s'est montrée plutôt efficace !

Voyage vers Bethléem – Cathy

Pour chaque veille de Noël, Cathy organise un repas-voyage vers Bethléem pour sa famille. Elle prépare un buffet composé de poisson, fromage, crackers, houmous, œufs durs, pistaches, dattes et figues ; le genre de nourriture qu'auraient pu manger Marie et Joseph. « Je fais aussi du pain maison », ajoute Cathy, « et cette année je pense faire une soupe en plus. »

Ce repas à de nombreux côtés positifs pour Cathy : « La nourriture étant très simple, c'est facile pour moi d'organiser le repas autour du service de Noël à l'église. Et mes enfants, qui sont maintenant adultes, apprécient cette occasion de se voir et de pouvoir avoir des discussions plus intimes qu'assis autour d'une grande table. C'est important maintenant qu'ils ne se voient plus aussi souvent. »

« Il nous arrive souvent de recevoir des amis ou de la famille chez nous pendant la période de Noël ou que des amis de nos enfants se joignent à nous. Comme c'est un repas plutôt décontracté, notre voyage vers Bethléem aide nos invités à se sentir détendus, mais en même temps, cela met bien en avant que pour nous, la naissance du Christ est au centre des célébrations de Noël. »

Chaque année, Cathy essaye d'ajouter de petits éléments. « Une année, nous avons fait passer de la résine d'encens en invitant les gens à essayer de deviner ce que c'était. Ma nièce a décidé que ce devait être des bonbons et a essayé d'en manger un bout. Tout le monde a éclaté de rire ! C'est souvent comme cela que ça se passe : j'essaye d'apporter de la solennité à notre soirée, mais les choses vont de travers et c'est plutôt drôle. En tout cas, même au milieu de ce joyeux désordre, nous connectons ce temps à celui de la Nativité. »

Est-ce que ces idées vous inspirent à faire quelque chose d'un peu différent ce Noël ? Quelle que soit la manière dont vous choisissez de célébrer ce temps, rappelez-vous que le simple fait de vous retrouver avec vos amis et votre famille fait de Noël un moment spécial.


Cet article a été publié sur le site focusonthefamily.ca sous le titre « 5 fun ideas for Christmas celebrations ». Tous droits réservés © 2017 par Focus on the Family Canada. Utilisation autorisée.