D’où viennent les problèmes dans la chambre à coucher ?

Par Greg Smalley

Pensez-vous que vous n’avez pas atteint votre plein potentiel sexuel en tant que couple ? Il est peut-être temps de vous pencher sur ce qui vous retient

Il existe un stéréotype très répandu selon lequel le désir sexuel des hommes est plus élevé que celui des femmes. En réalité, il y a un certain nombre d’éléments qui peuvent venir entraver le désir sexuel d’un homme. Si l’épouse ne les connait pas, elle peut être blessée et déroutée par le manque d’intérêt sexuel de son conjoint et se sentir délaissée.

Voici quelques pistes à explorer qui pourraient expliquer un manque de libido chez les hommes :

  • Les médicaments: selon les psychologues, il s’agit de la première cause de baisse de libido chez les hommes. C’est aussi la plus ignorée. Qu’il s’agisse de médicaments sur ordonnance ou en libre accès, ils peuvent être à l’origine d’un désintérêt de l’homme pour le sexe. Parlez avec votre médecin si vous pensez que vous êtes concerné par ce problème.
  • La dépressionest le second facteur le plus méconnu touchant les hommes, alors même que la dépression est la difficulté psychologique la plus commune aux États-Unis. Il n’y a rien de tel pour anéantir le désir sexuel ! Là encore, le mieux est de parler avec votre médecin si vous sentez que vous êtes déprimé.
  • La pornographie a un impact négatif sur de plus en plus de chrétiens respectables (hommes ou femmes). Si vous faites face à ce problème, soyez honnête et recherchez de l’aide. À travers l’aide d’un groupe de soutien et, si nécessaire, d’un thérapeute professionnel, vous pouvez remporter la victoire sur cette menace et restaurer l’intimité sexuelle au sein de votre mariage.

Il y a d’autres éléments qui peuvent contribuer aux difficultés sexuelles chez les hommes, tels que le fait d’avoir vécu des maltraitances dans l’enfance, l’inexpérience ou l’angoisse de la performance, des problèmes érectiles, la drogue et l’alcool, la maladie, l’âge ou des douleurs. N’oublions pas non plus les problèmes relationnels et les conflits conjugaux et bien sûr, le bon vieux stress. Cela étant dit, il y a des solutions et des choses à mettre en œuvre pour chacun de ces cas afin de lutter contre leurs effets. Plutôt que de souffrir en silence et de laisser votre vie sexuelle s’étioler, prenez le temps de comprendre d’où viennent vos difficultés pour pouvoir les prendre en main.

Quant aux femmes, les difficultés sexuelles sont le plus souvent liées à l’un de ces trois éléments :

  • Les facteurs psychologiques, comme la peur, l’angoisse, la culpabilité, la dépression, un conflit avec son conjoint ou un sentiment d’infériorité. Ils peuvent aussi venir de traumatismes sexuels passés. Avez-vous été victime d’abus sexuel dans votre enfance ? Avez-vous subi un viol ? Votre mari et vous étiez-vous sexuellement actifs avant le mariage ? L’un de vous deux a-t-il touché à la pornographie ? Si vous répondez « oui » à l’une de ces questions, il est possible que vos expériences passées affectent votre capacité à vous engager sereinement dans des relations sexuelles avec votre mari.
  • Les facteurs physiologiques : certaines femmes ressentent des douleurs lors des rapports sexuels. Elles peuvent être dues à un manque de lubrification, à une infection ou autre. Certaines maladies chroniques ou la prise de médicaments peuvent aussi faire baisser considérablement le désir sexuel. Les femmes peuvent également souffrir de déséquilibres hormonaux, de carences en vitamines, d’hypothyroïdie, de symptômes dus à la ménopause, d’épuisement ou des suites d’un accouchement. Si vous pensez que votre problème est peut-être d’origine médicale, prenez le temps d’en discuter avec votre médecin.
  • Les facteurs relationnels: loin de moi l’idée de mettre les hommes en accusation ici, mais il est clair que les attitudes et comportements d’un mari affectent profondément la manière dont une femme vit les relations sexuelles. Les femmes réagissent mieux et plus naturellement aux avances de leur mari si elles se sentent aimées, respectées, en sécurité et détendues. Si une femme se sent utilisée pour son corps, son désir sexuel va irrémédiablement en souffrir. À quoi ressemble votre relation en dehors de la chambre à coucher ? Votre mari place-t-il vos besoins et vos préoccupations au-dessus des siens ? Prend-il le temps de vous complimenter et de renforcer votre estime de vous-même ? Est-il disponible ? Sans passer par les accusations ou pointer qui que ce soit du doigt, il est peut-être temps pour votre couple d’avoir une discussion de cœur à cœur.

Qu’il s’agisse des hommes ou des femmes, ces listes n’ont pas pour objectif d’être exhaustives. Pour de nombreux couples, le principal obstacle à une vie sexuelle épanouie est le surmenage. Si vous vous reconnaissez dans cette description, reprenez le dessus ! Ajoutez les relations sexuelles à votre emploi du temps si cela est nécessaire. Cela peut vous paraitre bien peu romantique, mais si vous êtes dans une période de vie particulièrement chargée, cette idée pourrait relancer efficacement votre sexualité.

Si je devais résumer les points essentiels à retenir, voici ce que je vous conseillerais pour construire ou garder un lien sexuel solide dans votre couple :

  • Soyez honnête: prenez vos responsabilités en ce qui concerne votre vie sexuelle. Discutez avec votre conjoint de ce qui vous convient et de vos besoins. Ne partez pas du principe qu’il ou elle les connait.
  • Planifiez : faites de votre intimité sexuelle une priorité en ne laissant pas la cohue du quotidien venir y faire obstacle.
  • Ne vous mettez pas trop la pression : n’abordez pas vos temps d’intimité avec l’exigence d’un orgasme. Cette approche peut être cause d’angoisse. Laissez-vous de l’espace pour la douceur, la tendresse et le rire.
  • Faites face à vos blessures et à vos habitudes néfastes : il peut être difficile d’arriver à une réelle intimité si vous continuez à porter les fardeaux d’un abus sexuel ou de l’usage de pornographie. Quand l’un de vous a des difficultés, les deux sont affectés.

Une sexualité profonde et vraie ressemble un peu à un gâteau de mariage, construit couche par couche. Vous commencez avec la base et ensuite, vous montez petit à petit. Vous installez une connexion de manière simple et basique et construisez dessus au fur et à mesure que vous avancez. L’acte sexuel pourrait être comparé à la cerise sur le gâteau. C’est la touche finale que vous mettez à un tableau auquel vous avez travaillé longtemps pour arriver à un résultat final parfait.

Qu’il s’agisse de préparer un gâteau ou de peindre un magnifique tableau, retenez la métaphore qui vous convient. Le fait est qu’un mari et une femme peuvent mettre en œuvre de nombreuses stratégies, chacun de leur côté et en couple, afin de créer un espace de « guérison sexuelle », pour utiliser les termes de Gary Thomas (et de Marvin Gaye). Vous trouverez plusieurs articles sur le sujet de la sexualité dans le mariage sur le site de Focus Famille. Nous sommes là pour vous aider.

Que Dieu bénisse votre couple et vous conduise à célébrer et à redécouvrir le cadeau de l’intimité physique au sein de votre relation.

© 2020 Focus on the Family. Tous droits réservés. Utilisation autorisée. Publié initialement en anglais sur FocusOnTheFamily.com.