Élever des garçons qui respectent les filles

Par Catherine Wilson

Que penseriez-vous si les amis de votre fils se mettaient à noter les filles du lycée, les classant de la plus mignonne à la plus moche ? Comment réagirait votre fils ? Et si leurs discussions étaient encore plus glauques ? Ou que ses camarades poussaient votre fils à participer à un concours pour harceler certaines filles de la classe, et être le premier à obtenir d’elles une photo dénudée ?

On préférerait que ça ne soit pas le cas, mais ce genre de conversations de vestiaire entre jeunes n’est pas inhabituel. Nos garçons côtoient chaque jour d’autres jeunes hommes qui se comportent de manière égoïste et irrespectueuse envers les filles. Comment pouvons-nous nous assurer que nos adolescents ne se laisseront pas influencer par leurs pairs, s’associant à des actes plus ou moins violents qui rabaissent les filles dans leur entourage ?

Bien sûr, il est important que nous leur parlions souvent (très souvent), pour contrer toutes les influences sexistes, et leur rappeler l’importance de traiter les filles avec respect et d’agir honorablement envers elles. Cela dit, est-ce suffisant ? Peut-on faire plus ? Devrions-nous aller plus loin ?

Commençons par le commencement : encourager une attitude respectueuse envers les filles ne signifie pas nécessairement parler aux garçons au sujet des filles, mais plutôt discuter avec eux des questions profondes qui troublent souvent le cœur des jeunes hommes.

Les insécurités cachées qui font trébucher les garçons

Il n’y a pas que les filles qui peuvent se sentir menacées par les attitudes de leurs camarades quand ils sont entre eux. Cela arrive aux garçons aussi, à certains niveaux. Pour le comprendre, il nous faut d’abord savoir à quel point les jeunes garçons sont envahis par leurs insécurités et le fait de se sentir incompétents en tant qu’hommes. La plupart d’entre eux sont terrifiés à l’idée que les autres puissent penser qu’ils ne savent pas ce qu’ils devraient savoir pour être un homme.

De ce fait, à chaque fois que des attitudes machistes, l’étalage de prouesses sexuelles ou des comportements de prédation sexuelle sont présentés comme étant le summum de la masculinité, cela vient réveiller les peurs et les insécurités chez nos garçons. Lorsqu’ils n’ont pas de modèle masculin solide, ces jeunes sans direction sont facilement enclins à se ranger du côté des stéréotypes grossiers concernant « les vrais hommes », comme si une attitude sexiste et abusive envers les femmes faisait automatiquement partie de cette définition.

« Les garçons cherchent désespérément à avoir leur virilité confirmée », nous prévient Dave Willis, coach relationnel et ancien pasteur. Dans son nouveau livre Raising Boys Who Respect Girls [Élever des garçons qui respectent les filles], Willis écrit : « La mentalité de vestiaire existe bel et bien. Les tentations qu’elle présente de passer du côté obscur sont très réelles pour nos fils. Nous devons nous battre contre cette mentalité, pour le bien de leur cœur et de leur âme. Il est important que nous ayons conscience de ce type de tentations chez les garçons, car elles leur donnent l’illusion de répondre à un besoin qui provient d’un désir qui n’a rien de malsain au départ. Nos fils veulent savoir ce que signifie être un homme, et ont un profond désir de voir quelqu’un le leur montrer. »

Même lorsqu’ils ne participent pas à ces discussions ou comportements dégradants, les garçons peuvent se sentir confus, découragés ou marginalisés lorsqu’ils cherchent à défendre une vision plus respectueuse des femmes. Le fait d’être régulièrement exposés à cette mentalité de vestiaire peut avoir pour effet de les faire douter de la pertinence de garder une vision saine de la masculinité. Ces conversations vont systématiquement marteler à votre fils que :

  • Seule une masculinité stéréotypée et grossière apporte le respect des autres
  • Ses connaissances et expériences en matière de sexualité sont insuffisantes
  • Par conséquent, il n’est pas suffisamment viril ou masculin.

De nombreux jeunes hommes sont alors tentés de chercher à en apprendre plus sur le sexe, la sexualité et la virilité dans des endroits inadaptés, pour pouvoir se sentir à l’aise avec leurs camarades, qui semblent en savoir bien plus qu’eux. S’ils se tournent vers la pornographie dans ce but, ils n’y puiseront que des idées tordues et des exemples de personnes qui traient les filles comme des objets.

Que faire en tant que parents ?

Il est important de parler régulièrement à nos garçons, pour leur donner un portrait clair et convaincant de ce qu’est la masculinité selon Dieu, saine et équilibrée. Chaque garçon a besoin d’être rassuré sur le fait qu’il ne perd pas au change en suivant les standards de Dieu. Nous pouvons même aller plus loin, rendant cette discussion plus personnelle. Il s’agit de parler avec lui de ses peurs et des tentations auxquelles il fait face et de lui donner des outils pratiques pour rester un homme honorable.

  1. Dissiper les peurs

Il y a beaucoup de choses que les parents, et en particulier les pères, peuvent faire pour aider à dissiper les peurs de leur fils de ne pas être à la hauteur :

  • Les rassurer quant au fait que tous les hommes se battent avec des doutes sur leur virilité et sont parfois tentés de se rassurer par de mauvais moyens.
  • Leur proposer une éducation sexuelle complète, adaptée à leur âge, et leur offrir des occasions régulières de poser des questions afin qu’ils ne se sentent pas obligés de participer à des conversations vulgaires ou de se tourner vers des sites pornographiques pour combler leurs lacunes.
  • Leur expliquer qu’ils n’ont pas à se soucier de savoir « ce que les filles aiment » pour le moment. Insistez plutôt sur le fait qu’ils peuvent être fiers, en tant qu’hommes de Dieu, de leur « naïveté sexuelle ». De nombreux jeunes hommes se sentiraient plus détendus si on pouvait simplement les rassurer en leur disant quelque chose comme : « Découvrir la sexualité et son fonctionnement est un précieux trésor que tu vas pouvoir partager avec ta femme le moment venu. Cela fera partie de votre histoire d’amour unique, que vous pourrez chérir ensemble. Je te rassure, personne n’y arrive parfaitement dès le début ! »
  • Les encourager régulièrement afin qu’ils puissent se sentir fiers des progrès qu’ils font sur le chemin de la masculinité biblique.
  1. Désamorcer la tentation d’objectiver les filles

Si nous voulons réellement aider nos fils à porter un regard honorable sur les filles, nous ne pouvons pas nous passer de l’exemple de Jésus. Jésus nous a très clairement expliqué combien le fait d’alimenter des convoitises sexuelles était nocif. Nous nous devons de passer le message à nos garçons.

Willis écrit : « L’un des aspects les plus compliqués de l’éducation des garçons dans le rapport aux filles est de leur enseigner que les hommes ont été créés par Dieu pour être visuellement attirés par l’apparence physique des femmes. Cependant, s’ils n’y prennent pas garde, cet appétit visuel peut facilement les submerger et remplacer le respect par l’objectivation. C’est l’une des leçons les plus importantes que nous puissions enseigner à nos fils. C’est aussi peut-être celle qui sera la plus difficile à mettre en œuvre, car ce sera toujours une lutte pour la plupart des hommes. »

Être un bon parent pour un garçon de nos jours signifie :

Pour de nombreux jeunes hommes, la pornographie semble être un raccourci pour comprendre la virilité et les relations sexuelles. Il est important que nous intervenions pour corriger cette idée. Tous les adolescents doivent savoir que regarder de la pornographie n’est pas un acte anodin pratiqué par tous. La pornographie donne une vision fausse et dépravée de la sexualité, aussi bien féminine que masculine. Elle n’enseignera certainement pas à un jeune homme comment avoir de bonnes relations avec les filles.

En bref, les garçons doivent savoir que la pornographie conduit à :

  • Avoir des attentes irréalistes envers les filles, ainsi qu’une très mauvaise compréhension des filles qu’il fréquente. Il sera encore plus perdu relationnellement.
  • Ne pas remarquer certaines choses que les filles autour de lui remarqueront, comme le fait d’être très centré sur lui-même et sur ce qu’il attend d’une fille, sans s’intéresser à elle ou à ses sentiments. Il ne verra pas qu’il agit de manière dévalorisante, voire abusive envers les filles.
  • Une perte de contrôle sur ses pensées. Il va se retrouver envahi par des pensées et des désirs sexuels qui s’infiltreront dans toutes ses occupations de la journée et l’empêcheront de se concentrer ou d’apprécier quoi que ce soit d’autre.
  • Se sentir profondément seul, car la pornographie amène à une sexualité sans amour et enseigne à ne s’intéresser qu’à soi, ce qui conduit à des relations vides de sentiments.
  1. Introduire une perspective féminine

Comme nous l’avons expliqué, les garçons peuvent se laisser entraîner dans des attitudes dégradantes envers les filles lorsqu’ils s’inquiètent de ce que les autres garçons pensent d’eux. Cependant, il peut aussi arriver que les garçons se montrent irrespectueux à cause d’idées fausses qu’ils ont concernant ce que les filles attendent d’eux.

Il est par exemple très courant que les garçons interprètent mal les choix vestimentaires d’une fille, estimant qu’il s’agit d’une demande d’attention sexuelle. Willis cite une étude menée par Shaunti et Jeff Feldhahn qui en dit long et dont il écrit : « Lorsque les filles portaient des vêtements moulants, la plupart des garçons ont dit penser qu’elles essayaient d’attirer des avances sexuelles ou de provoquer chez eux des fantasmes sexuels. […] Seulement 4% des filles ont rapporté choisir ces vêtements dans le but d’attirer l’attention sexuelle des garçons, alors que 90% des garçons pensaient que les filles s’habillaient ainsi dans le but d’attirer leur attention. »

Au-delà de ce que nous pouvons dire à nos garçons, un des meilleurs moyens de leur enseigner le respect pour les filles est de laisser nos fils l’entendre de la bouche d’une fille. C’est une bonne manière de développer leur empathie et de les aider à mieux comprendre les sentiments du sexe opposé.

C’est là que vous pouvez demander l’aide d’une sœur, d’une cousine ou d’une amie. Les responsables de groupes de jeunes peuvent aussi vous aider à créer des occasions pour vos garçons d’entendre de la part des filles ce qu’elles ressentent vraiment quand :

  • elles se font siffler ou interpeller dans la rue
  • elles se font draguer par les garçons
  • on ne les regarde pas dans les yeux, mais on examine d’autres parties de leur corps
  • on ne prend pas leur point de vue au sérieux
  • on les considère comme « moins intelligentes », … ou une myriade d’autres manières dont les filles sont parfois rabaissées.
  1. Leur enseigner les bonnes attitudes

Il est évident que la culture actuelle est particulièrement déroutante et qu’il est compliqué pour les garçons de s’y retrouver. Somme toute, ce que nous voulons, c’est que nos garçons comprennent que Jésus les appelle à une vision élevée de la masculinité, où ils peuvent protéger les filles plutôt que les exploiter.

Il devient plus facile pour un jeune homme de se lancer dans ce défi s’il sait ce qu’on attend de lui, c’est-à-dire ce que signifie « protéger les filles ». Nous pouvons simplement commencer par leur enseigner quelques façons traditionnelles et attentionnées de se comporter avec les filles (être poli, en somme). Par exemple, votre fils penserait-il à :

  • Proposer sa veste à une fille quand il fait froid ou qu’il pleut
  • Céder sa place dans un bus ou un train bondé
  • Se préoccuper de la sécurité d’une fille, en offrant par exemple d’attendre avec elle à l’arrêt de bus ou en l’accompagnant jusqu’à sa voiture (sans être condescendant, mais en ayant d’abord demandé son accord)
  • Toujours être à l’heure quand il a rendez-vous avec une fille, afin qu’elle n’attende pas seule.
  • Protéger la réputation d’une fille en prévoyant toujours de la rencontrer en public, et éviter de se retrouver seuls dans une chambre.

N’oubliez pas d’enseigner à votre fils qu’agir avec respect envers les filles signifie aussi les protéger lorsqu’elles font des erreurs ou qu’elles risquent d’en faire. Se montrer protecteur signifie :

  • Ne pas participer aux ragots concernant une fille qui a envoyé une photo dénudée d’elle-même
  • Ne pas chercher à faire honte aux filles qui s’habillent de manière provocatrice
  • Ne pas se venger d’une fille qui l’a blessé en le quittant ou en parlant du mal de lui
  • Appeler un taxi, ou même ses parents à elle si une fille a trop bu au point d’être vulnérable
  • Prévenir les filles de ne pas monter en voiture avec des garçons qui ont trop bu
  • Prévenir son amie de ne pas accepter de sortie avec un garçon qui se serait vanté de ses « intentions déshonorables » envers elle.
  1. Corriger nos propres comportements

Nos enfants n’apprennent pas seulement de nos réussites, mais aussi de nos erreurs. Nous sommes tous plus ou moins influencés par notre culture. Il est donc important que nous fassions, en tant que parents, régulièrement le point sur l’exemple que nous donnons à nos garçons.

Pour les pères : vous arrive-t-il d’exprimer des sentiments sexistes ? Faites-vous parfois des blagues sur les femmes au volant, ou autre ? Quel genre de commentaires faites-vous concernant les choix de carrière de certaines femmes ?

Quant aux mères, vous devez aussi faire attention. Vous arrive-t-il de faire des commentaires négatifs sur l’apparence ou le poids d’autres femmes ? Ou sur la manière dont une autre femme s’habille ? Il est probable que nous puissions tous nous améliorer dans ce domaine, faire plus attention aux plaisanteries qui nous font rire et aux choix de ce que nous regardons à la télé ou ailleurs. C’est l’ensemble de nos attitudes et des influences extérieures qui vont façonner la perception qu’auront nos garçons de la valeur des femmes.

Pour conclure, voici quelques brefs rappels que vous pouvez communiquer régulièrement à votre fils :

  • Les garçons qui se sentent supérieurs aux filles auront toujours des relations inférieures avec elles.
  • Dénigrer les filles pour se faire bien voir par un groupe de gars n’est jamais acceptable. Lorsqu’il agit ainsi, un garçon se prive de son sens de l’honneur.
  • « Faites pour les autres tout ce que vous voulez qu’ils fassent pour vous. » – Jésus (Luc 6.31, version Parole de Vie).

 

© 2020 Focus on the Family (Canada) Association. Tous droits réservés.