Distractions numériques

Par Terri Foster

Tara avait assisté aux ravages de près. Elle avait vu une simple demande d’amitié sur Facebook se transformer en une liaison. Un couple d’amis proches de Tara avaient dû lutter pour sauver leur mariage suite à un contact renoué avec une ancienne petite amie par le mari. Cela les avait presque amenés au divorce.

« J’ai pu voir les effets dévastateurs que cela a eus dans cette famille, » explique Tara. Cet événement l’a amenée à réfléchir et à prendre des précautions dans son propre mariage.

Dans notre époque du tout numérique, les couples font face à de nouvelles menaces. Renouer avec une ancienne flamme est l’un des risques les plus courants, mais les spécialistes affirment que ce n’est pas le seul. En voici trois autres :

Le fantasme d’un idéal inatteignable

Vacances de rêve, cadeaux romantiques, spiritualité enflammée… si l’on en croit ce qu’elles postent en ligne, les autres femmes ont des maris qui comblent tous leurs désirs. Mais la réalité quotidienne, c’est celle du travail et de la vie de famille avec un mari que l’on choisit d’aimer, même si on n’en a pas toujours envie. La désillusion conduit souvent aux disputes. C’est le cas dans la plupart des couples, même si c’est rarement ce qu’on partage sur les réseaux sociaux.

Mise en pratique: Proverbes 4.23, nous dit : « Garde ton cœur plus que toute autre chose, car de lui viennent les sources de la vie. » Rappelez-vous que les réseaux sociaux n’offrent qu’une image partielle. Tout conjoint a ses défauts et faiblesses, et tout mariage doit faire face à des périodes difficiles.

Trop plein de temps, d’énergie et d’attention

Ce qui est investi à un endroit ne peut l’être ailleurs. Les réseaux sociaux n’arrêtent pas de nous bombarder d’alertes et d’avis de mise à jour, et sollicitent constamment notre participation, et notre relation avec notre mari peut en pâtir.

Il n’y a pas si longtemps, alors que mon mari et moi nous trouvions au cinéma, je me suis surprise à publier des commentaires en ligne à propos de notre rendez-vous romantique plutôt que de glisser ma main dans la sienne et de profiter du temps passé ensemble. C’est facile de se laisser distraire du moment présent.

« Les connexions permanentes créées par les réseaux sociaux peuvent avoir un effet quasi hypnotique, » explique la Dr Beverly Rodgers, thérapeute familiale et co-auteure du livre Becoming a Family That Heals. « Il faut faire attention au temps que l’on y passe. Cela peut devenir addictif. »

Elle affirme également que cet attrait décuplé pour les réseaux sociaux a un effet négatif sur l’intimité sexuelle. « Au cours de mes consultations, j’entends des choses comme : ” Nous ne faisons plus l’amour parce que je ne peux pas le/la décoller d’Internet. ” »

Mise en pratique : Instaurez des limites et respectez-les. Décidez de passer des moments sans aucun média, surtout à des heures que vous pouvez réserver tout spécialement à votre conjoint.

Le partage des détails de notre vie privée

Les réseaux sociaux nous incitent à divulguer les détails de notre vie privée au monde entier – tout, y compris nos pensées ou nos émotions à l’égard de notre conjoint.

Cependant, avoir l’occasion de tout partager ne veut pas dire qu’il faille le faire. Il n’est jamais très sage de rendre publiques nos difficultés conjugales, de donner libre cours à notre frustration envers notre conjoint, ou de partager des informations embarrassantes avec les autres. Relâcher ces informations dans l’arène publique peut nous donner l’impression de nous soulager dans un premier temps et même nous apporter le soutien de nos « amis », mais cela ne contribue en rien à régler nos problèmes.

Mise en pratique : Pourquoi ne pas vous confier à un journal intime pour gérer vos émotions et les événements qui vous bouleversent ? Parlez-en à une amie de confiance ou à un conseiller plutôt que de vous tourner vers les réseaux sociaux.

Malgré les complexités de la vie moderne, nous pouvons nous fier à la fidélité de Dieu pour la restauration des relations qui sont mal en point. Heureusement, la liaison née d’une relation amicale sur Facebook dont Tara a été témoin n’a pas eu le dernier mot et le mariage en question a été restauré.

Mais l’expérience des amis de Tara lui a été salutaire, et elle fait maintenant preuve de plus de prudence dans sa propre vie en ligne.

Terri Foster écrit pour de nombreuses revues nationales.

Une partie de cet article a été publiée dans le numéro de janvier-février 2014 du magazine Thriving Family. Tous droits réservés © 2013 par Terri Foster. Utilisation autorisée. ThrivingFamily.com.