Mariages décevants, difficiles ou destructeurs : quelle est la différence ?

Bien diagnostiquer un mariage en difficulté pour mieux le traiter

Par Amy Van Veen

Au début de leur relation, Julie et Simon avaient l’impression d’être faits l’un pour l’autre, comme s’ils se complétaient dans tous les domaines de leur vie. Pourtant, un an après leur mariage, les sentiments de Julie avaient bien changé. Le caractère décontracté de Simon était devenu insupportable, alors que c’est ce qui l’avait d’abord attiré chez lui. Elle avait constamment l’impression de devoir prendre seule toutes les décisions, puisque Simon semblait ne s’investir dans rien. Simon de son côté, se demandait ce qu’il était advenu de la femme qu’il avait épousée un an plus tôt. Quand ils étaient fiancés, elle semblait aimer prendre les rênes de la relation mais maintenant, elle le harcelait sans arrêt pour qu’il décide du restaurant où aller, du film à regarder ou de la destination de leurs prochaines vacances.

Le mariage de Marc et de Lisa reflète une histoire similaire. Les longues et passionnantes discussions sur des sujets aussi variés que la culture, la théologie et l’histoire étaient devenues une série de disputes interminables sur la fréquence des visites des parents de Lisa ou les raisons pour lesquelles la mère de Marc semblait toujours critiquer sa belle-fille pendant les repas de famille. En plus de leurs problèmes avec les beaux-parents, ils étaient en désaccord perpétuel concernant leurs finances, leur budget et même la liste des courses. Ils avaient fini par ne plus vouloir se parler du tout, pour éviter les disputes.

Adrien et Lydie étaient eux aussi dans une situation bien différente de leurs débuts, un an après avoir échangé leurs vœux. Pour Lydie, les choses avaient commencé à devenir difficiles quelques semaines après leur retour de lune de miel. En réaction, elle avait commencé à lire des livres et à chercher conseil autour d’elle sur la manière de rendre son mariage harmonieux. Elle se mettait constamment au service des moindres besoins d’Adrien, espérant que si elle arrivait à le rendre heureux, elle serait heureuse aussi. Mais ce n’était jamais suffisant. Au bout d’un moment, Lydie finit par ne plus rien dire tant son mari exprimait de mépris pour ses idées et ses opinions. Elle se taisait pour éviter ses réactions ou ses remarques négatives.

Que se passe-t-il dans ces relations ? On pourrait penser que Julie et Simon vivent une relation difficile: leurs soucis sont trop lourds et ils ont trop de sujets de dispute. Il semble peut-être que Marc et Lisa sont dans un mariage destructeur: ils ne sont même pas en mesure d’échanger quelques mots sans se disputer. Ils se sentent tous deux isolés et frustrés dans cette relation. La détresse de Lydie pourrait être mise sur le compte de la déception provoquée par des attentes irréalistes au sujet de son mari et du mariage en général.

Mal diagnostiquer un mariage en difficulté peut avoir des conséquences très néfastes, non seulement pour la relation elle-même, mais aussi pour les deux personnes dans la relation.

Que signifie alors avoir un mariage décevant, un mariage difficile ou un mariage destructeur ? Et pourquoi est-ce si important de savoir les différencier ?

Leslie Vernick, qui accompagne des couples en difficulté depuis plus de 35 ans, s’est penchée sur ce qui caractérise ces trois types de relations et sur comment les époux peuvent faire pour non seulement améliorer leur mariage, mais aussi prendre soin d’eux-mêmes, comme Dieu le désire.

Les mariages décevants

Selon Vernick, Julie et Simon sont dans un mariage décevant : « cela ne ressemble pas vraiment à ce que l’on pensait, explique-t-elle. Il n’y a pas de péché évident, mais il y a une réelle désillusion1. » Un mariage décevant peut tenir à :

  • Un manque de romantisme
  • Moins de discussion, de sexe ou de connexion qu’espéré
  • Un manque de sécurité financière ou un budget trop serré
  • Un manque d’aventure ou de perspectives excitantes
  • L’ennui au sein de la relation

Toutes ces choses peuvent s’accumuler, laissant les époux désenchantés parce que la personne parfaite qu’ils pensaient avoir épousée a en réalité des défauts et des failles, comme tout être humain.

Votre manière de réagir à la déception dans votre mariage est ce qui fera réellement la différence. Vous pouvez accepter le fait que toute relation de couple connaît des frustrations, des attentes déçues et des déconvenues à un moment ou un autre. Discuter de ces déceptions avec votre conjoint vous permettra dans ce cas de grandir et d’avancer vers une relation plus profonde avec l’autre et avec Dieu. Ou bien vous choisissez de passer ces petites déceptions du quotidien sous silence et de cultiver amertume, ressentiment et colère, ce qui mènera inévitablement à une attitude destructrice envers l’autre.

Vernick met en garde sur le risque de laisser un mariage décevant se transformer en mariage destructeur. À terme, cela peut conduire à l’infidélité ou au divorce, dans le but de trouver un partenaire plus « parfait ».

Voici quelques pistes pour aider ceux qui sont déçus de leur mariage: entamer un travail personnel avec un thérapeute, chercher à exercer la gratitude, réévaluer ses attentes ou tout simplement prendre le temps de mieux connaître son conjoint tel qu’il est et non pas tel qu’on voudrait qu’il soit.

Les mariages difficiles

Selon Vernick, Marc et Lisa sont dans un mariage difficile. « Dans une relation difficile, il y a de nombreux facteurs de stress qui pèsent sur le couple et rendent la relation compliquée, explique Vernick. Ces difficultés et pressions extérieures peuvent faire naître de nombreux conflits. » Un mariage peut être rendu difficile par :

  • Des problèmes propres aux familles recomposées
  • Des problèmes liés aux belles-familles
  • Des changements au niveau de la santé ou du travail
  • Une pression financière forte
  • Des difficultés avec les enfants
  • Des différences culturelles ou de personnalité

Alors qu’un mariage décevant vient de la vision que l’on a du mariage, les mariages difficiles sont affectés par des circonstances extérieures à la relation. Dans ce cas, les époux font encore partie de la même équipe, formant un noyau solide. Bien qu’ils ne sachent généralement pas comment gérer leur frustration ou résoudre leurs conflits de manière saine, ils ne cherchent pas à se rabaisser ou à s’humilier l’un l’autre.

La manière dont un couple gère les défis extérieurs ainsi que leurs réactions émotionnelles internes déterminera s’ils prendront un chemin vers une relation plus forte ou vers une relation destructrice. « Si un couple vivant une relation difficile peut faire face à ces facteurs de stress avec compassion, respect et attention mutuels, la relation va généralement s’approfondir, explique Vernick. Cependant, s’ils manquent de sagesse dans la gestion de ces situations, leur relation peut facilement devenir destructrice. »

Dans un cas comme celui de Marc et Lisa, les conjoints peuvent réellement bénéficier d’une thérapie de couple à court terme ou d’ateliers de communication et de résolution de conflits. Assister à des retraites ou des conférences pour les couples est également une bonne option. Ils y recevront des outils pratiques de la part de conseillers conjugaux quand la vie semble les malmener.

Les mariages destructeurs

Contrairement à celui de Julie et Simon ou de Marc et Lisa, le mariage d’Adrien et Lydie tombe, selon Vernick, dans la catégorie des mariages destructeurs. « Une relation destructrice est très différente de celle qui est simplement décevante ou difficile, explique Vernick. Dans une telle relation, le statut même de personne de l’un des individus dans le couple est régulièrement mis à mal, diminué, nié, voire détruit. »

Dans un mariage destructeur, on retrouve les éléments suivants:

  • Une dynamique de pouvoir dans laquelle un des époux a plus de contrôle que l’autre, que ce soit physiquement, émotionnellement, mentalement, financièrement ou spirituellement
  • L’absence d’attention mutuelle, d’honnêteté, de respect ou d’efforts pour réparer les blessures dans la relation
  • Le manque de responsabilité et de transparence face à l’entourage
  • Le manque de liberté ou la peur d’exprimer ses inquiétudes
  • L’un minimise ou nie les blessures de l’autre
  • La faute est rejetée sur la personne abusée
  • Des réactions tenant du harcèlement ou de la punition lorsque des inquiétudes ou un désaccord sont exprimés
  • Des tromperies répétées
  • Une indifférence envers les sentiments ou les besoins de la personne abusée

Les mariages abusifs ou destructeurs peuvent être difficiles à identifier car, non seulement ils sont tous différents, mais ils ont également souvent une apparence trompeuse de l’extérieur, ne reflétant pas la réalité de la relation. Il est facile pour un agresseur de trouver des excuses ou d’affirmer que les attitudes abusives sont rares et simplement liées aux circonstances. Selon Vernick, ce qui révèle une relation abusive, ce sont « des attitudes et des comportements répétés qui amènent à la destruction d’une personne ou qui entravent gravement sa croissance personnelle. »

Dans son ouvrage, The Emotionally Destructive Marriage2, Leslie Vernick écrit : « Un mariage émotionnellement destructeur est une relation où l’humanité, la dignité et la liberté de choix d’une personne sont régulièrement niées, critiquées ou piétinées. Cela peut passer par les paroles, les comportements, les finances ou une utilisation abusive des Écritures. »

Dans une telle situation, il est important pour la personne harcelée de se mettre à l’abri du danger et de rechercher de l’aide. Elle doit comprendre cette simple réalité selon laquelle Dieu voit sa souffrance et ne désire pas qu’elle continue à la subir. L’article Huit vérités à connaître quand vous subissez la violence verbale et émotionnelle de votre conjoint, disponible sur notre site FocusFamille.ca, peut être une bonne manière de commencer à comprendre ces notions.

Que vous soyez dans un mariage difficile, décevant ou destructeur, il est important de mettre un nom sur les réalités que vous vivez et les défis particuliers qui accompagnent votre relation, afin d’agir de manière adaptée et d’améliorer ainsi votre situation.

« Tous les couples mariés traversent des saisons de plus ou moins grande proximité, des moments heureux et des moments difficiles, écrit Vernick. C’est dans le mariage, plus que dans toute autre relation, que nous sommes confrontés au meilleur de nous-mêmes mais aussi au pire. La manière dont nous prenons conscience de ces réalités et dont nous y faisons face (ou pas), va influencer la couleur que prendra notre mariage et notre vie en général. Cela déterminera largement ce que la suite nous réserve. »

  1. Leslie Vernick, The difference between a difficult, disappointing, and destructive marriage [La différence entre un mariage difficile, décevant et destructeur], YouTube, 26 août 2013.
  2. Leslie Vernick, The Emotionally Destructive Marriage [Les mariages destructeurs sur le plan émotionnel], WaterBrook, 2013.

Amy Van Veen est éditrice en chef pour Focus on the Family Canada.

© 2019 Focus on the Family (Canada) Association. Tous droits réservés.