Adolescence et image corporelle

Transmettez à votre adolescente la vérité sur la beauté pour une image corporelle saine.

Par Constance Rhodes

À l’âge de 17 ans, je suis devenue obsédée par mon corps. Je ne m’étais jamais inquiétée au sujet de mon poids auparavant, mais après avoir pris quelques kilos, je me sentais laide. Je voulais me cacher de tout le monde jusqu’à ce que je perde du poids et redevienne « moi-même ». Cette mauvaise image de moi m’a entraînée sur des montagnes russes malsaines, me faisant alterner anorexie et boulimie.

Mon histoire n’est pas unique, ni même très originale. Les adolescentes luttent souvent contre une mauvaise image de leur corps – une vision négative persistante de leur apparence. Pourquoi ? Parce qu’elles sont quotidiennement assaillies à travers les médias, leurs amies et les réseaux sociaux, par des messages qui associent leur valeur personnelle à l’image physique qu’elles renvoient. Croire à ces mensonges peut avoir des conséquences non négligeables dans la vie de jeunes filles en pleine croissance physique, émotionnelle et intellectuelle.  Elles peuvent tomber dans le piège du régime constant et toujours plus restrictif, ou au contraire manger pour étouffer leurs émotions. Elles peuvent se mettre à faire de l’exercice de manière excessive, s’automutiler, ou traverser d’autres troubles alimentaires et autres qui perturberont profondément leur vie, voire pire. La bonne nouvelle, c’est que, dans de nombreux cas, nous pouvons, en tant que parents, aider nos adolescentes à développer une bonne image de leur corps.

Parlez à votre adolescente et écoutez-la

Soyez attentif à ce que dit votre fille. Même des petits commentaires peuvent refléter la manière dont elle se voit. À mesure que vous découvrez son point de vue, discutez avec elle de ce qu’elle croit être une image corporelle saine. Demandez-lui ensuite si c’est comme cela qu’elle se voit. Si votre adolescente vous dit qu’elle aimerait perdre dix kilos, demandez-lui d’imaginer comment elle se sentirait si c’était le cas. Comment cela changerait-il ou affecterait-il qui elle est ? Et si elle ne perdait pas ce poids ? Pourrait-elle quand même développer une image positive de son corps ? Écoutez-la expliquer le pourquoi derrière ses réponses.

Si votre adolescente a du mal à se livrer, soyez la personne qui ouvre la porte et le dialogue. Partagez-lui ouvertement une situation dans laquelle vous éprouvez des difficultés à accepter la façon dont Dieu vous a fait, parlez-lui de vos luttes et invitez-la à partager ses pensées. Terminez vos conversations en demandant à Dieu de vous révéler la vérité, de protéger vos cœurs et de fortifier votre communication, afin que vous puissiez mener cette bataille ensemble.

Remplacez les mensonges par la vérité

Une bonne manière de l’aider à développer une image positive de son corps est de puiser dans les vérités bibliques pour rappeler à votre adolescente l’amour et l’acceptation inconditionnels de Dieu. Le regard négatif d’une adolescente sur son apparence externe est presque toujours alimenté par de fausses croyances sur ce qu’elle est au-dedans. Cela signifie que pour transformer l’image corporelle il faut faire un travail intérieur – un profond « travail du cœur » qui requiert l’aide de Dieu. Comme toute question source d’angoisse qui contrôle notre vie, une image corporelle négative se nourrit de mensonges. Ainsi, quand vous parlez à votre adolescente, aidez-la à reconnaître les mensonges et combattez-les avec la vérité de Dieu.

L’un des mensonges les plus fréquents, c’est de croire que nous devons renvoyer une certaine image pour être aimés. La vérité, c’est que Dieu nous a tous créés uniques, et que son amour pour nous ne change pas en fonction de notre apparence ou de la taille de nos vêtements (1 Samuel 16.7). En mettant l’accent sur cette idée au sein de votre famille, vous aiderez votre adolescente à éviter la destruction que provoque une vision de soi trop centrée sur son apparence physique.

Un autre mensonge à combattre, c’est de croire qu’être « beau » conduit au bonheur. Ce mensonge est facilement démasqué en montrant à votre adolescente des exemples de célébrités dont la beauté correspond aux critères établis par la société, mais qui ont perdu tout contrôle de leur vie dans leur recherche pour se sentir heureuses. En fin de compte, notre apparence extérieure ne sera jamais ce qui détermine notre valeur intérieure.

Paraphrasant Éphésiens 1.11, The Message dit : « C’est en Christ que nous découvrons qui nous sommes et ce pour quoi nous vivons. »  Tandis que notre culture élève la beauté physique au-dessus de celle du caractère, Dieu veut que nous aidions nos adolescentes à se revêtir « d’ardente bonté, de bienveillance, d’humilité, de douceur, de patience » (Colossiens 3:12).

Montrez la vérité en actes

Encourager votre adolescente à trouver sa valeur en regardant ce qu’en dit la Bible est précieux, mais entendre la vérité n’est pas aussi efficace que de voir cette vérité en action. Alors que nous nous efforçons de l’aider à développer une image corporelle saine, demandons à Dieu de nous révéler de quelles manières nous perpétuons les mensonges culturels, tels que les commentaires négatifs concernant notre propre corps ou le corps des autres. Cela doit aussi nous pousser à bannir les remarques négatives sur le poids des gens, à surveiller l’influence des médias, à discuter avec nos enfants de ce que nous voyons et entendons, et à célébrer la manière unique dont Dieu nous a tous créés. Cela aidera grandement nos adolescentes à avoir une image saine d’elles-mêmes – de l’intérieur vers l’extérieur.

Constance Rhodes est la fondatrice de FINDINGbalance, un organisme chrétien qui offre de l’aide sur les questions d’alimentation et d’image corporelle. 

Cet article a été publié dans le numéro de mars-avril 2014 du magazine Thriving Family sous le titre « The Truth About Beauty ». Tous droits réservés © 2014 par Constance Rhodes. Utilisation autorisée.