Prier pour son conjoint : oui, mais…

par Cara Plett

Au moment d’aller me coucher, je prie que par Dieu mon époux/épouse soit gardé(e). *

Ce n’est probablement pas une version de ce poème du soir que vous enseigneriez à votre enfant de trois ou quatre ans, mais ça devrait être le petit refrain qui fait office de guide pour votre vie de prière en tant que personne mariée.

Des sorties régulières, des activités en communs, des vacances romantiques ou la liste des dix choses les plus intéressantes à faire avec votre partenaire sont toutes d’excellentes choses pour la santé de votre relation, mais elles ne constituent pas ce qui fait le cœur d’un mariage basé sur Dieu.

Sans la base adéquate, ces activités sont condamnées à échouer dans leur but, parce nous ne nous battons pas contre la chair et le sang (Éphésiens 6 :12). Cela veut dire que quel que soit le nombre de tactiques conjugales que vous connaissiez, cela ne vous donne pas de clé spirituelle. Comme l’écrit le pasteur Francis Chan dans son livre Toi et Moi pour Toujours, « Une prière sincère et focalisée sera infiniment plus efficace que n’importe quelle stratégie humaine pour vivre un mariage heureux. »

Le fait de prier pour l’autre de manière désintéressée en dit beaucoup sur la réalité de l’amour et du respect qu’on lui porte dans une société égoïste, une société du moi et du selfie. Mais comment maîtriser la puissance de cette technique de combat redoutable ? Continuez votre lecture pour mieux comprendre les bons et les moins bons côtés de la prière et les obstacles que vous pourriez rencontrer en tant qu’intercesseur pour votre moitié et votre mariage.

 

Les bénéfices inattendus de la prière

Bien sûr, lorsque vous priez, Dieu peut déplacer des montagnes. Mais il y a de nombreux bienfaits liés à la prière qui, même s’ils ne sont pas aussi visibles que la relocalisation d’un relief, sont pourtant tout aussi puissants.

1. Elle vous aide à gérer vos émotions: C’est la prière qui a empêché Bianca de se laisser aller à la jalousie et à la suspicion lorsque son mari s’est rendu à une soirée pour son travail à laquelle elle n’était pas invitée. De la même manière, c’est le temps passé à genou qui a permis à Jeff de se calmer suffisamment pour comprendre que les sautes d’humeur de sa femme étaient l’expression de ses hormones plus que de ses sentiments envers lui.

La vérité c’est que la prière affecte celui qui la fait. Comme l’exprime Dave Ortis, conseiller à Focus on the Family Canada : « La prière change notre cœur et nos pensées envers les autres. Elle n’est pas là pour tout réparer. Nous prions pour le bien-être des autres parce que cela nous apprend à être plus sensibles. » La prière n’est pas une formule magique ; c’est un temps de communion avec Dieu. Et lorsque vous prenez ce temps, Dieu trouve des chemins nouveaux pour travailler dans votre cœur, votre esprit et votre âme – et, oui, pour répondre à vos requêtes aussi.

2. Elle construit votre esprit d’équipe: La prière ne met pas un terme à la bataille qui fait rage entre l’ennemi et votre mariage, mais elle vous permettra de rejoindre l’équipe de votre conjoint en tant que guerrier dans la prière. Et comme l’a écrit Chan, cela limitera le temps passé en petites disputes conjugales qui peuvent nous détourner de ce qui est vraiment important : « Être ensemble dans le combat nous garde de combattre l’un contre l’autre. »

3. Elle encourage votre conjoint: Dans le livre Praying God’s Word for your husband, (Prier pour votre mari avec la Parole de Dieu), le mari de Kathi Lipp partage ce que cela fait d’être celui qui reçoit les prières. « Cela fait une énorme différence de savoir qu’elle prie. Cela change ma relation avec elle. Cela change ma manière de voir le monde. Cela change ma relation à Dieu. » Même si vous ne voyez pas une différence immédiate dans la manière dont votre conjoint parle ou se comporte, vous pouvez être sûr que vos prières l’aident à grandir de manière indéniable – en commençant par son cœur.

4. Elle augmente votre niveau d’engagement : Même la science confirme l’importance de la prière. Le chercheur Franck D. Finchman de l’Université de Floride a étudié « la prière tournée vers le partenaire » au cours de laquelle vous demandez à Dieu, avec vos propres mots, d’aider votre conjoint. Il en a conclu que ce type de prière amène à plus d’engagement sur le plan sentimental, des relations plus satisfaisantes et une plus grande facilité à pardonner. La prière avait de tels effets sur la relation, sans même tenir compte de facteurs comportementaux positifs ou négatifs.

 

Les obstacles à la prière

Prier pour votre mari ou pour votre femme commence par prier pour vous-même. Cela peut paraître égoïste, mais quand vous commencez à faire le compte de tout le travail que vous avez à faire sur vous-même, vous vous rendez compte que c’est indispensable.

« La prière, c’est d’abord se concentrer sur qui nous sommes avant de vouloir à tout prix changer le reste du monde, » explique Ortis. « C’est se regarder dans un miroir. » Un regard honnête sur soi-même est la base d’une prière sincère et efficace, surtout lorsqu’une des trois difficultés suivantes vous concerne :

1. Je n’ai pas envie: Vous n’avez aucun désir de prier pour votre conjoint ? Au moins vous êtes honnête. Ortis explique qu’il est important d’être honnête. Quel que soit ce qui fait obstacle à votre désir de prier pour l’autre, ne vous voilez pas la face. Quand vous vous êtes disputés, selon Otis, il peut être plus sain d’admettre que : « Pour l’instant je n’ai aucune envie de prier pour lui, ce n’est qu’un crétin, » plutôt que de faire semblant devant Dieu. De toute façon Dieu voit le fond de votre cœur alors ce n’est pas la peine d’essayer de le cacher !

Si vous ne savez pas vraiment pourquoi votre cœur rechigne à prier pour votre conjoint, Lipp a quelques suggestions à vous faire pour vous aider à vous lancer. L’une des astuces est de commencer par prier pour soi. Demandez à Dieu de vous aider à « vouloir vouloir ». Et elle ajoute : « En ce moment, vous ne voulez pas prier pour votre mari, alors c’est le moment de demander à Dieu de vous aider à vouloir prier pour lui. » Rappelez-vous que Dieu peut changer les désirs de votre cœur si vous le lui demandez.

2. Je ne sais pas quoi dire: Peut-être que vous voulez prier, mais vous ne trouvez pas les mots. Que dire à Dieu lorsque votre mari préfère lire des magazines auto plutôt que sa Bible ? Ou quand votre femme opte pour son feuilleton préféré plutôt que pour une séance de câlin avec vous. Si vous êtes paralysé par le fait de chercher à formuler des prières bien comme il faut ou hyper spirituelles parce que vous vous dites : « Oh, Seigneur, je ne veux surtout pas offenser Dieu, » vous vous torturez l’esprit pour rien selon Ortis. Il vous donne l’assurance que « Dieu a déjà tout entendu. » Rien ne peut le déstabiliser.

3. Je ne suis pas assez spirituel(le): En Jacques 5 :16 on peut lire : « La prière fervente du juste a une grande efficacité ». Cela ne signifie pas que vous deviez être parfaitement juste ou saint pour que votre prière « fonctionne ». Mais ça ne peut pas faire de mal de continuer à s’examiner soi-même, et puis la Bible nous donne des instructions sur la manière d’être juste, alors nous n’avons vraiment aucune excuse pour justifier que nos prières ne soient pas aussi efficaces que nous le souhaitons.

La clé pour être juste est de se mettre en ordre devant Dieu et cela commence par deux actions claires : la confession et le pardon. D’abord en 1 Jean 1 :9, nous avons la promesse que « Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité. » Deuxièmement Matthieu 6 :14 nous enjoint de pardonner aux autres pour que Dieu nous pardonne aussi, ce qui rétablit la communion avec lui.

Comment pourriez-vous prier efficacement pour que votre mari résiste à la tentation de la pornographie si vous cachez vos propres luttes avec l’immoralité sexuelle ? Ou prier pour que la prochaine réunion de travail importante de votre femme se passe bien alors que vous lui en voulez encore d’avoir raté le diner trois fois de suite pour assister à ces fameuses réunions. Ca ne peut être fait que de manière vide et sans y mettre votre cœur.

Sans la confession et le pardon, il est extrêmement compliqué de prier pour qui que ce soit ou quoi que ce soit. Lipp nous rappelle que : « Aussi longtemps que nous serrons dans notre poing ces fautes comme un mouchoir froissé, nous ne serons jamais complètement libres d’ouvrir nos mains en prière. »

 

Quand nos prières deviennent toxiques

Si l’on en croit Ortis : « Les prières peuvent aussi être utilisées tels des fouets, ce qui peut se faire de manière extrêmement subtile et se révéler très dangereux. » Avant de prier pour que votre épouse soit moins paresseuse et prépare de succulents repas ou pour que votre époux se bouge et répare enfin cette porte qui grince, posez-vous ces questions importantes : Quelles sont mes motivations ? Suis-je en train de chercher à manipuler la situation ?

Il y a deux types de prières qui peuvent être particulièrement dangereux pour votre mariage :

1. Prier avec une attitude de supériorité spirituelle: « Nous pouvons devenir des personnes très spirituelles, » explique Ortis, « Mais cela peut être une arme fatale si on l’utilise contre les autres. » Faites avec un cœur dur et de mauvaises motivations, la prière peut se transformer en attaques démoralisantes, vous plaignant continuellement à Dieu de tous les défauts et les bizarreries de votre conjoint.

2. Prier avec des motivations égoïstes: Vous devez aussi vous remettre en question si vous vous êtes marié en pensant que vous pouviez et alliez transformer votre moitié pour vos propres intérêts. Surtout si vous vous imaginez que l’arme spirituelle secrète de la prière serait là pour faire avancer vos plans et projets personnels.

Peut-être que vous demandez à Dieu de donner à votre mari un travail mieux payé pour que vous puissiez améliorer le niveau de votre garde-robe. Ou peut-être que vos désirs sont un peu plus spirituels, mais avec toujours la même approche égocentrique. Par exemple, nous voulons tous avoir un conjoint proche de Dieu, mais quand nous prions pour cela dans le but qu’il nous plaise plus et non dans le but qu’il serve mieux le Seigneur, c’est encore de la manipulation. Prier avec un cœur hypocrite ou intéressé, revient à complétement transformer le but intime et premier de la prière.

En sachant tout cela sur l’art de la prière, vous pouvez maintenant devenir le guerrier dans la prière dont votre mari ou votre femme a besoin. C’est le moment de pardonner, de recevoir le pardon et d’être libre de prier avec puissance et efficacité !

 

* NDLT référence à un poème anglophone connu, ici époux/épouse remplace le mot « âme » dans la version originale (Now I lay me down to sleep, I pray the Lord my soul to keep).

Cara Plett fait partie de l’équipe éditoriale de Focus on the Family Canada.

© 2015 Focus on the Family (Canada) Association. Tous droits réservés