Être parent d’un ado qui rejette Dieu

Écrit par Lindsay Hawkes

 

En tant que parent, vous avez investi beaucoup de vous-même dans votre enfant. Vous l’avez emmené à l’église, vous lui avez appris tout ce que vous savez sur la Bible et vous avez prié avec lui le soir. Vous n’aviez en tête que le meilleur du plan de Dieu pour sa vie.

Et puis, avant même que vous ayez eu le temps de vous en rendre compte, votre fils ou votre fille s’est transformé en un adolescent et vous balance cet aveu terrible :

J’ai plus trop envie d’aller à l’église. Je suis même pas sûr de croire que ce que dit la Bible est vrai. Je sais pas si Dieu existe, ou qu’est-ce qu’il a à m’apporter.

Chaque cas est unique, mais la base du scénario se ressemble : votre enfant doute de sa foi. Voir votre adolescent laisser tomber l’église et la foi est vraiment dur, il n’y a pas de doute là-dessus. Et il n’y a pas non plus de solution simple pour gérer cela. Mais il y a quelques aspects à garder en tête alors que vous cheminez avec votre enfant.

 

Examinez-vous vous-même

Vous êtes certainement assailli d’une myriade de sentiments difficiles, allant de la déception au regret en passant par l’incertitude ou la colère. Reconnaissez ces sentiments, permettez-vous de les exprimer à Dieu et sachez que vous n’êtes pas seul. De nombreux parents ont traversé et traversent cette épreuve et vous n’êtes pas le dernier. Les enfants se sont rebellés contre Dieu depuis le début des temps. Résistez au désir de changer votre enfant. Après tout, si cela était réellement possible, ne l’auriez-vous pas déjà réussi ? La seule personne que vous pouvez vraiment changer, c’est vous-même. En priant pour votre adolescent, demandez aussi à Dieu de transformer votre cœur et votre esprit.

 

Allez vers lui (ou elle)

Entourez votre enfant de votre affection. Plutôt que de percevoir ses questions et sa rébellion comme des menaces pour votre unité familiale, laissez-vous remplir de l’amour, de la patience et de la grâce de Dieu pour lui, dans vos paroles comme dans votre comportement. Soyez de ces parents qui restent aux côtés de leurs enfants quoi qu’il arrive. Rappelez-lui que vous l’aimez, que ça aille bien ou mal entre vous.

Il serait utile que vous puissiez comprendre les raisons pour lesquelles votre ado doute de sa foi. Dans son livre Why Christian Kids Rebel [Pourquoi les enfants chrétiens se rebellent] le docteur Tim Kimmel suggère que la rébellion de votre enfant n’est peut-être pas un problème isolé, mais le symptôme d’autre chose. Est-ce que votre ado se sent rejeté à l’école ou à l’église ? Y’a-t-il eu un évènement quelconque qui l’a marqué émotionnellement ces derniers temps ?  Gardez les oreilles et les yeux ouverts pour éventuellement repérer des difficultés sous-jacentes.

Si votre ado accepte de s’ouvrir à vous concernant ce qu’il ressent, assurez-vous de lui donner toute votre attention. Écoutez-le avec empathie, validez ses sentiments et assurez-le de votre amour inconditionnel. Il est important qu’il puisse ressentir votre foyer comme un endroit sûr où il aura toujours sa place. L’adolescence est une période houleuse. C’est effrayant pour les parents, mais c’est probablement encore plus perturbant pour votre fils ou votre fils de se sentir seul dans cette traversée.

 

Bâtissez des ponts

Les adolescents ont besoin de plus que simplement connaitre votre foi, ils ont besoin d’une profonde relation avec vous. Trouvez des manières de construire des ponts vers lui pour éviter l’effet inverse, qui est de creuser des fossés entre vous. Une bonne manière de faire cela est de partager des activités sympas qu’il apprécie.

Est-ce que votre fils aime regarder des films ? Offrez-lui de l’emmener voir la dernière superproduction au cinéma et pour finir de le convaincre, promettez-lui du bon pop-corn. Votre fille a la fibre créative ? Achetez des toiles, de la peinture et des pinceaux bon marché et laissez libre cours à votre Picasso intérieur pendant quelques heures. Quoi que vous fassiez, détendez-vous et amusez-vous.

 

Tournez-vous vers la Parole

Est-ce que votre enfant vous bombarde de questions théologiques profondes qui vous dépassent ? Soyez honnête avec lui. Admettez que vous n’avez pas toutes les réponses, mais que vous pouvez prendre le temps de chercher ensemble. Grandir côte à côte avec votre enfant peut être l’une des formes « d’entrainement » spirituel les plus efficaces.

Vous pouvez faire des recherches bibliques par vous-mêmes ou suivre ensemble un cours de théologie ou une étude biblique. Demandez à votre pasteur de vous recommander des livres qui pourront servir de base à vos discussions et vous aider ensemble à mieux comprendre Dieu. Vous pouvez aussi regarder avec votre ado la série Le Projet Vérité et discuter ensemble de ce que vous apprenez.

 

Faites-lui confiance

Il est important de vous rappeler que Dieu travaille dans le cœur, l’esprit et la vie de votre adolescent, tout comme il l’a fait pour vous. Si vous vous sentez incapable d’y arriver, vous en êtes exactement là où il faut pour que Dieu puisse vous utiliser (Philippiens 4.13). Continuez à couvrir votre enfant de vos prières incessantes tout au long de son cheminement plus ou moins loin de Dieu.

Parfois, la rébellion est une étape nécessaire dans la vie d’un adolescent pour finir par établir une relation personnelle et authentique avec Dieu. En passant par ces doutes et ces phases de rejet, les ados cherchent à déterminer si leur foi est quelque chose qui leur est propre ou s’ils ont juste reçu un paquet tout prêt de vous ou de l’église.

Encore une fois, chaque situation est unique et ces suggestions ne seront peut-être pas suffisantes pour ramener votre enfant au Seigneur, mais elles peuvent réellement aider à préserver votre relation avec lui dans des temps difficiles. Peut-être avez-vous déjà essayé toutes ces choses et votre ado continue à s’éloigner sans cesse. Il se peut que vous ayez à demander de l’aide extérieure, soit de votre église ou d’un conseiller chrétien qui pourra vous soutenir et vous guider.

Quand votre enfant se détourne de sa foi en Dieu, ce n’est pas un signe que tout espoir est perdu. C’est une occasion pour vous de lui tendre la main et d’aimer votre ado dans son cheminement, quel que soit le résultat final.

 

© 2013 Focus on the Family (Canada) Association. Tous droits réservés.