Comprendre et guérir de la blessure de la mère

Écrit par Alfred C.W. Davis

Nous arrivons tous dans ce monde avec le profond besoin d’être entourés par la présence tendre d’une mère, ses soins et son amour. Dans les faits, l’influence d’une mère commence déjà quand nous sommes dans son ventre. L’absence de cet amour maternel est une blessure profonde qui peut avoir trois origines :

  1. La mère peut être séparée de son enfant parce que :
  • Elle est malade
  • Elle est décédée
  • Elle est divorcée et n’a pas la garde
  1. L’enfant peut être éloigné de sa mère parce que :
  • Il est malade
  • Il est en incubateur ou hospitalisé
  • Il a été mis à l’adoption
  1. La relation entre la mère et l’enfant peut être mauvaise à cause de :
  • La négligence
  • Un comportement abusif
  • Une détresse émotionnelle ou mentale de la mère
  • Une tentative d’avortement

Quand ce lien particulièrement important est coupé de manière traumatique, cela produit une souffrance émotionnelle qui a des conséquences pour celui qui vit cette situation. Les effets d’une telle blessure peuvent être par exemple (la liste n’est pas exhaustive et tous ces traits ne concernent pas toutes les personnes blessées) :

  • Le sentiment d’abandon et la peur panique d’être seul.
  • La perte du sens de son identité, le sentiment de vide intérieur.
  • Un profond désir de contact féminin, qui peut parfois être érotisé.
  • La dépendance émotionnelle.
  • Une confusion de genre.
  • Un sentiment de peur et d’insécurité.

Il y a deux principales réactions à la blessure de la mère qui affectent la capacité de la personne à former des amitiés saines et une relation conjugale saine et aimante :

  1. Le détachement émotionnel : Cette réaction défensive face à l’absence d’amour de la mère se manifeste par un détachement vis-à-vis de la mère. Le besoin légitime de recevoir cet amour est réprimé, laissant l’enfant avide, mais incapable de former des liens relationnels solides à cause de cette fermeture émotionnelle. La personne craint la souffrance liée à l’attachement, elle construit donc des murs de protection derrière lesquels se cacher.

 

  1. La dépendance émotionnelle : Ici, au contraire, la personne tente sans fin de remplir le vide affectif, ce qui la pousse souvent à former des relations de co-dépendance. C’est-à-dire qu’elle a tendance à s’accrocher à l’autre, qu’elles que soient les conséquences et elle tombe souvent dans l’infantilisme. Cette recherche d’attachement est basée sur une faible confiance en soi, la peur, l’insécurité et souvent une certaine confusion quant à sa valeur propre, la personne se sent responsable du rejet ou de l’abandon qu’elle a subi et pense qu’elle ne mérite pas d’être considérée et aimée pour ce qu’elle est, ce qui fait parfois qu’elle accepte les abus des autres comme étant normaux.

Implications pour les femmes :

  • Internalisation d’une vision négative de la féminité.
  • Dépendance émotionnelle, relationnelle ou à divers produits.
  • Désir infantile d’union avec d’autres femmes.
  • Confusion sexuelle liée au toucher.

Implications pour les hommes :

  • Ambivalence envers les femmes : lutte entre attirance et méfiance.
  • Fixation sur des objets de désir féminins pour combler le vide laissé par le manque d’amour maternel.
  • Détachement complet ou relation toxique à la mère.
  • Confusion sexuelle liée au toucher.

Autres implications :

  • Angoisses de séparation pouvant mener à la suractivité ou au contraire à la passivité et à la dépression.
  • Attachement malsain à des fantasmes.
  • Attachement malsain à des objets, vêtements, cheveux…(fétichisme)
  • Sur investissement de soi-même, image fantasmée et irréaliste de soi.
  • Inceste émotionnel, tentative de combler les besoins émotionnels de la mère.
  • Faible sens de sa propre identité, de son être.

Guérir de la blessure de la mère

Il y a quatre étapes sur le chemin pour s’occuper de la blessure de la mère :

  1. Invitez Jésus dans vos blessures

« Même si mon père et ma mère viennent à m’abandonner, l’Éternel m’accueillera. » (Psaume 27.10)

« Tout comme un homme est consolé par sa mère, je vous consolerai moi-même » (Esaïe 66.13)

Sachant que Jésus veut guérir ceux qui ont le cœur brisé, invitez Jésus à pénétrer là où vous êtes brisé, défait, dans les lieux et temps de votre souffrance, qu’il s’agisse de votre enfance, de votre naissance ou même avant.

  1. Déposez votre souffrance à Jésus pour pouvoir cesser de vivre en étant centré sur vos blessures d’enfant

Demandez à Jésus d’effacer la souffrance de chaque souvenir douloureux et de le remplacer par son amour. Jésus est créatif quand il s’agit de nous libérer de nos souffrances (il le fait souvent de manière différente pour chaque personne). Il va transformer vos souvenirs par son amour et sa vérité.

  1. Pardonnez à votre mère

Choisissez, en exerçant votre liberté de décision, de pardonner à votre mère et de lâcher tout votre ressentiment, votre amertume et votre colère. L’amour de Jésus qui nous transforme changera votre perspective sur votre traumatisme et vous rendra libre d’accepter les circonstances avec grâce.

  1. Renforcez votre identité et votre connaissance de vous-même en Jésus

Demandez à Jésus de vous révéler la vérité sur votre identité. Au fur et à mesure que Jésus restaure votre sentiment d’exister, il vous donnera l’assurance de votre profonde valeur et il vous aidera à savoir qui vous êtes vraiment et quelle est votre identité en lui.

Puis, prenez le temps de revenir sur vos succès passés pour voir combien votre véritable identité surpasse les mensonges auxquels vous vous identifiiez auparavant.

En vous laissant remplir par l’amour profond de Jésus pour vous, cela réduira votre besoin d’être aimé parce que vous vous sentirez déjà complètement aimé. Votre tendance à l’attachement malsain n’aura plus la même force. Cela vous permettra de vous ouvrir à de réelles relations d’amour mutuel. Vivre avec votre identité ainsi renouvelée et être à même de recevoir l’affirmation de Dieu vous rendra libre d’avancer dans votre propre histoire et non plus de chercher sans fin l’amour de votre mère ou d’un autre substitut maternel.

Alfred C.W. Davis est le fondateur de Agape Healing International et de Lovehealstv.com. Il fait aussi partie des conseillers référents de Focus on the Family Canada.

© Alfred C.W. Davis. Tous droits réservés. Utilisation autorisée.