Parler de sexualité à votre pré-ado

Ecrit par Focus Famille

Question

 « Mon enfant va entrer dans la puberté, et je commence à me dire qu’il serait temps que nous ayons une conversation sur la sexualité et les “choses de la vie”. Pourriez-vous me donner quelques conseils pour que cela se passe le mieux possible ? » 

 

Réponse

Tout d’abord, c’est une très bonne chose que vous vous préoccupiez de cette importante responsabilité. Trop d’enfants entendent parler de sexe par tout le monde, excepté leurs parents. Du coup, ils se forment une idée de ce qu’est la sexualité par ce qu’on leur en dit dans la cour de récré, par les graffitis obscènes ou, pire encore, à travers la télé, voire même la pornographie… Pour ne rien arranger, les efforts faits par les écoles publiques pour corriger cela omettent généralement un élément crucial : le cadre moral dans lequel la reproduction, et tout ce qui entoure ce sujet, devraient être présentés.

Toutes ces raisons nous mènent à penser que c’est à la maison que l’enfant devrait apprendre ce qu’il doit savoir sur la sexualité, auprès de ceux qui se soucient le plus de son bien-être. Dans le domaine de l’éducation sexuelle, vous devriez être la référence.

C’est à la maison que l’enfant devrait apprendre ce qu’il doit savoir sur la sexualité, auprès de ceux qui se soucient le plus de son bien-être.

N’importe qui peut enseigner les bases de la reproduction en une ou deux heures (ou les lire dans un livre). Mais vous êtes la personne la mieux placée pour remettre ces informations dans le bon contexte, et pour donner à vos enfants au fil du temps une merveilleuse perspective biblique du rôle de la sexualité. Il n’existe pas de formule toute prête pour remplir cette tâche, mais nous pouvons vous suggérer quelques principes à garder en tête pour vous aider :

 

  • Parler à un enfant de la reproduction humaine, et inclure des détails sur ce qu’est un rapport sexuel, ne revient pas à lui voler son innocence. L’innocence est une question d’attitude, pas de savoir. Si un enfant comprend ce qu’est un rapport sexuel tout en voyant que cet acte exprime, dans le bon contexte, à la fois l’amour et le renouvellement de la vie, il reste innocent. Mais un enfant qui sait très peu de choses sur le sexe peut quand même avoir une manière de penser pervertie s’il y a été exposé dans un contexte dégradant, moqueur, ou abusif.

 

  • Si vous vous sentez gêné d’aborder ce sujet avec votre enfant, prenez le temps de réfléchir à votre propre rapport à la sexualité. Avez-vous un quelconque sentiment que la sexualité, même dans le contexte du mariage, reste quelque chose que Dieu n’approuve pas vraiment ? Si c’est le cas, il n’est pas trop tard pour remettre votre rapport à la sexualité en lien avec la merveilleuse image que nous en donne la Parole de Dieu. Il existe de nombreux ouvrages chrétiens sur la sexualité dans le mariage, sur le plan de Dieu dans ce domaine, comme le livre de Gary Chapman, Amour et Sexualité.

 

  • Ne racontez pas tout ce que vous savez sur le sexe à votre enfant au cours d’une seule discussion-marathon. Le mieux est de lui donner des détails au fur et à mesure, au cours de plusieurs discussions étalées sur des années. Dans la plupart des cas, vous lui donnerez ces informations en fonction de ses besoins.

 

  • Si votre enfant vous pose une question à laquelle vous ne savez pas répondre, ou vous ne voulez pas répondre précipitamment, pas de panique ! Montrez-vous honnête sur le fait que vous n’avez pas de réponse immédiate à lui faire, puis faites des recherches ou prenez le temps de réfléchir. Cela vous donnera beaucoup plus de crédibilité à ses yeux plutôt que d’essayer de bluffer. Vous pouvez très bien lui dire : « C’est une très bonne question, je vais y réfléchir et on en reparlera plus tard, d’accord ? » Vous pouvez aussi décider de faire des recherches avec lui, par exemple dans la Bible, sur certains sujets et découvrir ensemble les réponses que Dieu apporte à certaines questions.

 

Gardez à l’esprit que vos discussions concernant la sexualité devraient surtout tourner autour de l’importance du respect : respect de nos corps, respect de la merveille qu’est la sexualité et la reproduction, respect de l’intimité qui doit entourer les questions sexuelles, respect du bien-être présent et futur des autres, et respect du mariage comme étant le cadre approprié et idéal de l’expression de la sexualité. Les détails spécifiques de ces conversions se mettront naturellement en place au fur et à mesure.

En plus de leur apprendre les noms et les fonctions corrects des différentes parties du corps, le fonctionnement d’un rapport sexuel et le processus au cours duquel l’ovule et le spermatozoïde s’unissent, il est important d’insister sur le fait que le Créateur des êtres humains a aussi créé la sexualité, ce qui en fait une chose merveilleuse. Et Dieu nous a un cadre pour cela : non pas pour nous priver de quelque chose, mais au contraire pour que nous en profitions au mieux et pour nous éviter des conséquences douloureuses. La sexualité vécue dans ce cadre (entre un homme et une femme, liés par le mariage, pour lequel ils se sont engagés pour le reste de leur vie) est non seulement bonne et source de plaisir, mais c’est aussi une merveilleuse image de l’amour de Dieu pour son peuple.

Extrait de The complete book of Baby and Child Care, publié par Tyndale House Publishers.  © 2007 par Focus on the Family. Tous droits réservés. Utilisation autorisée.