Le plus grand besoin de votre mari

Ecrit par Carol Heffernan

Le principal besoin relationnel des hommes est différent de celui des femmes. Connaitre les vrais besoins de l’autre pourrait vous éviter bien des conflits et des déceptions.

 

Cela commence souvent par un détail infime. Peut-être rentre-t-elle à la maison après avoir fait des courses et constate-t-elle avec désarroi que les enfants ne sont pas encore au lit. Elle pensait que son mari aurait assez de bon sens pour les coucher tôt, puisqu’ils doivent se lever de bonne heure le lendemain matin.

Lui se dit que ce n’est pas bien important. Il est en train de jouer avec eux, un moment rare qu’il apprécie, et ils pourront toujours faire la sieste le lendemain.

Elle est furieuse et elle le lui dit, mais très vite, elle voit bien que ses remontrances ne font que l’irriter.

Quand elle lui expose son point de vue, il lève les yeux au ciel. Il estime qu’elle le harcèle pour un rien tandis qu’elle le trouve insensible. Les voilà face à un cercle vicieux.

Dans de nombreux couples, ce genre de disputes éclate à l’improviste, mais de tels conflits sont comme des termites : ils rongent sournoisement le couple de l’intérieur jusqu’à ce qu’un jour, les fondations s’écroulent.

Le problème est que ce désaccord ne concerne pas seulement l’heure du coucher des enfants ; il va bien au-delà de cela.

 

Le cercle vicieux

D’après le Dr Emerson Eggerichs, auteur et conseiller conjugal, très vite pour cette femme, le problème n’est plus de coucher les enfants à l’heure. À un certain moment, elle commence à se sentir mal aimée, car elle pense : « Si je comptais vraiment pour lui, il serait plus attentif à mes inquiétudes et il accepterait qu’on discute du problème. »

Le mari, de son côté, interprète le « besoin de parler » de son épouse comme une nouvelle occasion de se sentir dévalorisé et pense : « Je ne serai jamais assez bien pour elle. »

 Le principal besoin relationnel des hommes est différent de celui des femmes.

Eggerichs, qui a écrit Motivating Your Man God’s Way avec sa femme Sarah, affirme que le principe de base qu’il y expose est le secret d’un mariage réussi en Dieu. Sans la compréhension de ce principe, les couples peuvent facilement se laisser prendre au piège des plaintes et des brouilles continuelles, chaque action entraînant une réaction qui provoque le fameux « cercle vicieux ».

 

Les besoins relationnels

En Éphésiens 5.33, la Bible déclare que les maris doivent aimer leur femme et que celles-ci doivent respecter leur époux. Cela parait plutôt simple, non ? Mais ce verset, cité très souvent, souligne un point souvent oublié, et qui entretient le cercle vicieux : le principal besoin relationnel des hommes n’est pas le même que celui des femmes.

La compréhension mutuelle commence lorsque les femmes respectent leur mari et que ceux-ci aiment leur épouse.

Si le besoin fondamental de l’homme (être respecté) et celui de la femme (être aimée) sont comblés, leur relation est bien plus à même de s’épanouir. Mais dans le cas contraire, c’est le cercle vicieux qui risque de s’enclencher.

Pour quelle raison ? Parce que lorsqu’une femme se sent mal aimée, explique Eggerichs, elle réagit souvent en manquant de respect à son mari. À son tour, le mari réagit à ce manque de respect par des attitudes qui renvoie à sa femme un manque d’amour. Plus elle se plaint et le critique (irrespect), plus il se ferme et s’isole (rejet, manque d’amour).

« Le message qu’elle essaie de lui adresser, c’est qu’à cet instant, elle se sent mal aimée, dit Eggerichs. Mais elle réagit de manière négative et elle semble irrespectueuse aux yeux de son mari. Ce n’est pas son but, mais elle réagit ainsi, car elle se sent mal aimée. Malheureusement, comme il ne fonctionne pas comme elle, le mari n’arrive pas à le comprendre. »

Comment mettre un terme au « cercle vicieux » une fois qu’il est enclenché ? D’après Eggerichs, la solution est évidente : mettre en œuvre le conseil biblique avec rigueur.  La compréhension mutuelle commence lorsque les femmes respectent inconditionnellement leur mari et que ceux-ci aiment intentionnellement leur épouse. Le but du Dr Eggerichs est d’aider les couples à mieux comprendre comment y parvenir et mettre ainsi un terme à leur schéma destructeur.

 

Le temps de la décision

Comme tous les gens mariés le découvrent tôt ou tard, les sentiments romantiques ne sont pas toujours présents. Il faut faire des efforts pour qu’un mariage reste solide, pour empêcher les petites divergences de prendre une grande importance et pour que douceur et tendresse ne soient pas remplacées par des paroles blessantes et des regards ulcérés.

« En Éphésiens 5.33, Dieu invite tous les gens mariés à décider en toute connaissance de cause de se comporter comme leur conjoint le souhaite. Une femme peut se sentir mal aimée, mais ce qui va se voir dans ses réactions c’est le manque de respect. Un mari peut se sentir méprisé, mais ses réactions vont donner une impression d’indifférence. C’est ce qui fausse toute la communication ! La Parole de Dieu nous préserve de commettre cette erreur. »

Eggerichs poursuit : « En réalité, il vous suffit de connaitre ce cercle vicieux, et lorsque vous voyez votre conjoint s’irriter ou se fermer, de réaliser… que vous avez dit quelque chose qui semble glacial ou dédaigneux. Dites alors : “Est-ce que je t’ai donné l’impression d’être froide/irrespectueuse ? Dans ce cas, voudrais-tu me pardonner ?” C’est presque toujours efficace. »

 

Un mariage transformé

Eggerichs a vu comment des mariages sont transformés lorsqu’un mari et une femme mettent en pratique ce concept fondamental. C’est pourquoi son épouse et lui ont lancé le Congrès Amour et Respect dans le mariage * ; les témoignages de ceux qui y ont assisté sont très encourageants.

Lors de ce congrès, ils expliquent en détail comment faire preuve d’« amour » envers une femme et de « respect » envers un mari.

Le congrès met en valeur le même message que celui du livre d’Eggerichs : quand chaque conjoint fait preuve de respect et d’amour inconditionnels par le ton de sa voix, l’expression de son visage, et le choix de ses mots, tous deux s’épanouissent.

« Nous nous disputerons encore à propos de l’heure du coucher des enfants. Nous nous mettrons en colère, dit Eggerichs. Mais en traitant le conflit conjugal à la manière de Dieu, nous pourrons mettre un terme au cercle vicieux avant qu’il commence. Et si la situation semble déraper, nous saurons rectifier le tir. La Parole de Dieu est efficace. »

* Note de la traduction : Le livre L’amour et le Respect, du Dr Emerson Eggesrichs est aujourd’hui disponible en français, http://librairiechretienne.ca/produit/lamour-respect/

 

Extrait du site internet Focus on the Family © 2007 Focus on the Family. Tous droits réservés. Copyright international assuré. Avec autorisation.